CINQ AFGHANS PIEGES PAR LA PROTECTION SUBSIDIAIRE ET L'OFFICE DES ETRANGERS

Nous ne voulons plus soutenir cette politique d'état qui torture dans les centres fermés, enprisonne les enfants et viole les Droits de l'Homme !!

Exigeons la démission du Ministre de l’Intérieur Patrick Dewael !!

Patrick_The_Wall


Beaucoup de langues se délient dans les centres fermés et à l’administration du Ministre de l'Intérieur, pour nous révéler les traitements barbares utiliser par ces « agents de l’office des  etrangers.

Beaucoup d’ONG et de Parlementaires ont réagit et ont interpellé Mr. Patrick Dewael sur ces violations aux droits de l'Homme.

Malgré les dénonciations de tortures phisiques et psyclogiques, Monsieur Dewael et Monsieur Roosemont (directeur de l’Office des Etrangers), continuent à emprisonner des demandeurs d’asile, en vue de leurs ’expulsions vers des pays ou ils risquent gros.

En plus des 12 iraniens toujours enfermés,  5 Afghans se sont présentés de bonne foi et en toute confiance la semaine passée à l’Office des Etrangers pour demander la "nouvelle" protection subsidiaire, vu la situation dans leur pays et l’impossibilité actuelle d’y retourner.

Ils y ont été arrêtés sur-le-champ et sont enfermés dans les centres fermés de Bruges et de Merksplas !!

Sans oublier tous les enfermements et tentatives d’expulsion arbitraires et illégitimes, dont la dernière en date : la femme angolaise enceinte de 7 mois emprisonnée au centre fermé de l’aéroport de Bruxelles, dit INAD (pour « inadmissibles ») alors qu’elle était en possession d’un passeport et d’un visa valable ainsi que des moyens de subsistance nécessaires.

D’autres sont en grève de la faim depuis une semaine dans ces centres fermés : Vicente, membre de l'occupation de l'eglise St. Bernard a St. Gilles arrêté en juillet 2006 et enferme à Vottem et un membre Iranien de l'eglise des Minimes enferme à Merksplas.

Comble de tout dans notre état de droit, nous devons aller manifester ce 3 décembre pour la libération d’enfants dans des prisons !!!! .

Le Ministre de l'Intérieur et son obscure administration  (l’Office des Etrangers) ont-ils un pouvoir tel qu’ils peuvent arrêter, torturer, expulsés, terroriser des demandeurs d’asile comme bon leur semble, violant toutes les conventions et les droits internationaux ?

Malgré les appels de différentes ONG (Amnesty internationale, MSF, le MRAX, La Ligue des Droits de l’Homme….) , Monsieur Patrick Dewael continue à bafouer sans scrupule toutes les lois belges, Européennes et universelles.

Vu les évènements actuels des vies sont en danger et les responsables sont au pouvoir !!

Nous exigeons que le gouvernement prenne ces responsabilités.

Celui qui reçoit le pouvoir est dans l’obligation d’assumer les dérives de certains de leur «collègue».