On a appris qu'un homme s'est pendu dans le centre fermé de Merksplas. Ses codétenus ont découvert son corps ce matin. L'homme, qui était enfermé depuis deux mois, avait arrêté de manger depuis une semaine. La direction du centre était au courant de sa situation et n'était pas intervenue. 

En réaction ses codétenus aujourd'hui ont refusé de manger. Ils ont réclamé une lettre que la victime leur aurait laissée et dont la direction aurait pris possession. Ils ont également demandé à ce que la presse soit alertée.

Depuis 13h00 ces détenus sont injoignables. On peut en déduire que la direction essaye d'étouffer leur protestations et de cacher ses responsabilités.

On a également appris qu'un homme s'est immolé par le feu ce matin dans le siège de Fedasil, à Bruxelles. Ses jours seraient en danger.

En quelques heures, deux victimes des politiques migratoires belges, répressives et inhumaines. Ne laissons pas dans l'ombre leurs gestes de désespoir et de rage!