Communiqué de presse du Front d'Action des Migrants

Bruxelles, 5 mars - Plus de 250 personnes ont répondu à l'appel à la manifestation de ce jeudi 5 mars devant le cabinet du Premier Ministre Charles Michel, dans le but de lui demander d’intervenir et de régler la crise provoquée par son secrétaire d’état Theo Francken.

À aucun moment nous n'avons été violents ou agressifs, pourtant la police sur place a chargé par trois fois le groupe constitué d'hommes, de femmes et d'enfants, des poussettes avec des bébés ont été fortement bousculées... Beaucoup des nos compagnons ont reçu des coups et soignent leurs blessures, une femme du comité des Latinos pour la régularisation a été prise par la gorge et étranglée pendant qu’elle tenait une poussette.

Vers 14h, nous étions encerclés sans aucune possibilité de sortir du piège. Finalement, les policiers ont promis un rendez-vous avec le Premier Ministre en échange d'un arrêt des manifestations à rue de la Loi jusqu’à lundi prochain.

L’ensemble des personnes sur place a déclaré qu’elles attendront la confirmation du rendez-vous. Dans le cas contraire, si la promesse n'est pas tenue, les actions à rue de la Loi, devant le cabinet du Premier Ministre Charles Michel, reprendront jusqu’au moment où une solution politique et humaine sera trouvée!

Pour rappel, un appel intitulé "Les réfugiés interpellent le Premier Ministre Charles Michel" circule et a déjà recueilli de nombreuses signatures. Il peut être consulté ici.

Le Front d’Actions des Migrants (FAM): collectif Mobilisation 2009, La Voix des Sans-papiers, groupe Ebola, collectif des Afghans, Mrax, Crer, Resf Belgique, Kids Parlement, Comité Latinos pour la régularisation.

Contact: Oscar Flores (0496 40 33 09)

À lire: "Bruxelles : près de 150 sans-papiers bloquent le carrefour Arts-Loi", La Libre Belgique, 5 mars.