Marche

(Photo:mediActivista ::: / Flickr)

Suite à la marche de sensibilisation de Bruxelles à Anvers, les réfugiés demandent à parler au premier ministre Charles Michel

Pour rappel, les 14 et 15 février 2015 près de 500 personnes sans-papiers et activistes ont parcouru 60 km en marchant de Bruxelles vers Anvers. L’objectif de cette marche était double et a été réalisé: sensibiliser et résister. 

Sensibiliser et rencontrer les citoyens de Flandre, les associations, les syndicats et les autorités locales afin de les rendre solidaires au combat que nous menons. Résister aux idées d’extrême droite car nous tenons à notre démocratie et à nos libertés. Pour cela, au fil du parcours, les participants ont visité des lieux historiques inhérents au racisme en Belgique comme la Caserne Dossin (d’où de nombreux Juifs et Tsiganes ont été déportés entre 1942 et 1944), le Mémorial du Fort de Breendonk (camp de concentration où furent détenus et tués résistants, Juifs et toutes personnes s’opposant à l’oppression nazie) et le cimetière de Hoboken (où furent enterrés, en 1995, les deux premiers passagers clandestins morts dans la traversée de la Méditerranée).

Entre la situation des migrants et celle des juifs sous l’occupation, il y a, malheureusement, des points communs… Nous avons, toutes et tous, encore à l’esprit, ces images graves de migrants entassés sur des cargos prêts à se fracasser contre des rochers. Rien qu’en une semaine, en décembre 2014, deux cargos à la dérive, avec plus de 1000 personnes à bord. Une catastrophe humanitaire, les chiffres font froid dans le dos. Plus de 3.000 morts en 2014, en Mer Méditerranée! De “simples” valeurs humaines ne sont pas respectées et c’est inacceptable…

En Belgique, alors que les déplacements forcés dans le monde dépassent les 50 millions de personnes, le nombre de demandes d’asile a été divisé quasi par 3 en 15 ans (42.000 demandes en 2000 contre 15.000 aujourd’hui). Malgré ces chiffres en baisse et très faibles (en comparaison avec ceux dans le monde), une demande sur deux est encore refusée, y compris pour des familles venues de pays en guerre. 

Il est aussi avéré que les immigrés «rapportent» à la Belgique. En effet, d'après un rapport de l'OCDE dévoilé par La Libre Belgique, l'immigration "rapporterait" en moyenne près de 3.500 euros de rentrées fiscales par individu, par an. 

Mais pendant ce temps, divisant l’opinion publique, le Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration Theo Francken (N-VA), au sein du gouvernement Michel, radicalise, plus encore, les procédures en reconnaissance (en imposant l’augmentation des vols retour, l’allongement de la liste des pays d’origine dits sûrs ainsi qu’une analyse plus rapide, moins approfondie, des dossiers de demande entrainant, évidemment, plus de refus…).

C’est pourquoi, les Sans-papiers réunis au sein du Front d’Actions des Migrants continuent de revendiquer leur plus-value et leur droit à la liberté et à la dignité humaine. Cette liberté qui leur permettra de contribuer et de participer activement à la société culturelle, économique et sociale en Belgique.

A ce jour, quatre-vingts pour cent des Sans-papiers du Front d’Actions des Migrants ont été déboutés de leur procédure d’asile, en dépit de la convention de Genève et des directives européennes qui appellent à protéger les réfugiés de guerre ou les catégories vulnérables. 

A l’instar des mouvements qui ont conduit à la régularisation de plus de 30.000 Sans-papiers en 2009, nous devons continuer la lutte et renforcer les synergies entre tous les mouvements, plateformes et collectifs en faveur des Sans-papiers, car le combat est loin d’être fini. En effet, des personnes Sans-papiers n’ont pu être régularisées, que ce soit par le travail ou via les ancrages locaux durables, et cette situation est injustifiable. Comment une société défendant les valeurs d’égalité, de fraternité, de justice et de liberté, peut-elle accepter que 150.000 personnes vivent sans aucun droit ?

En plus de l’examen de l’intérêt des enfants dans les procédures d’asile, nous réclamons, à nouveau, un cadre juridique intégrant une procédure de régularisation reposant sur 5 critères permanents, inscrits dans la loi, ainsi qu’une procédure devant une commission indépendante.

Les 5 critères : 

1. La procédure d’asile longue durée (3 ans, en ce compris la durée de la procédure au Conseil d’Etat)
2. L’impossibilité de retourner dans le pays d’origine
3. Le fait d’avoir des attaches sociales durables dans le pays ou avoir des circonstances humanitaires à faire valoir
4. Le fait de disposer d’un projet de contribution socio-économique en Belgique
5. Le fait d’être gravement malade ou handicapé 

En fonction de ces critères, nous réclamons le réexamen des dossiers de tous les Sans-papiers de Belgique.

Le Front d’Actions des Migrants (FAM): collectif Mobilisation 2009, La Voix des Sans-papiers, groupe Ebola, collectif des Afghans, Mrax, Crer, Resf Belgique, Kids Parlement, Comité Latinos pour la regularisation.

Contact: Oscar Flores (0496 40 33 09)

Pour soutenir cet appel, envoyez votre signature à v.watillon@gmail.com.

Premiers signataires:

- ABVV/FGTB, Tamellini Jean François , Secrétaire fédéral
- MOC National, Oruba Véronique, Présidente
- ACV/CSC Bruxelles-Halle-Vilvoorde, Vindevoghel Maria
- PTB – Partis des Travailleurs de Belgique
- Réseau Laïque , Galland Pierre , Président 
- ECOLO – FEDERAL
- Jeunes Socialistes
- Défense des enfants – International, Van Keirsbilck Benoit
- RWLP (Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté), Mahy Christine, Secrétaire générale
- SCI (Service Civil International)
- Union des Progressistes Juifs de Belgique – UPJB
- PS, Cornil Jean , Ancien sénateur
- PTB, Van Hees Marco, Député fédéral
- Mouvement VEGA, Decroly Vincent
- ECOLO , Doulkeridis Christos
- Union des locataires marollienne asbl, Van der Biest Jacques, président
- Syndicat des Locataires, Jose Garcia
- FGTB , Burnotte Jojo, Conseiller
- SOS Migrants, Noël Serge, Président
- CRER, Florès Oscar 
- MRAX, Cornil Vincent 
- MRAX, Mbulula John’s 
- MARX, M’buli Nicha
- CRER, Watillon Valérie
- CRACPE - Collectif de résistance Aux Centres Pour Etrangers – Liège
- Afghans en Belgique, Hamdard Samir, Porte-parole
- ECOLO, Majoros Karim, Echevin du logement à Molenbeek
- ECOLO, Genot Zoé, Députée régionale bruxelloise
- ECOLO, Laurent Anne-Sophie , Conseillère communale, Ottignies-Louvain-la-Neuve
- Marche des Migrants de la Région du Centre, BOUCHEZ Freddy
- Eglise du Béguinage, Alliet Daniel, Prêtre Marche des Migrants de la Région du Centre
- CEPAG , Moreau Céline , Formatrice
- Jeunes FGTB, Michiels Sylvain, animateur
- Jeunes FGTB, Sciacchitano Angela, coordinatrice
- Jeunes FGTB, Govaerts Alexandre, animateur
- Jeunes FGTB Liège, Fanara Vincent, Permanent
- Jeunes FGTB BW, Diaz Fabio Molina, Permanent
- CGSP, Van Assche Nathalie, déléguée
- MWB, Grenier David, Délégué
- Bruxelles Panthères, Nordine Saidi, Militant anticolonialiste
- PIGMENT asbl, Andries Alexis 
- PIGMENT asbl, Bellemans Lore 
- PIGMENT asbl, Santana Maaika, 
- LE MONDE des POSSIBLES, Van der Meeren Didier , Administrateur
- Théâtre du Copion (Baudour)
- Forabra-Cepag ASBL, Gaa Khalid
- Défense des enfants – International, Van Keirsbilck Aurore Benoit
- ASBL "L'air ne fait pas la chanson", DOBBELSTEINNE Nathalie
- ASBL "L'air ne fait pas la chanson", ROLAND Roger
- ASBL "L'air ne fait pas la chanson", JASPAR Kevin
- ASBL "L'air ne fait pas la chanson", MENDOLIA Gaetan
- Jannin Frédéric, Dessinateur

- PIRE Luc, Editeur
- Löwenthal Anne, Bloggeuse, Indépendante
- Bacart Patrick
- Vouloir Jocelyne
- Filosof Fanny 
- Labarre Christiane
- Semal Claude
- Somville Marc, Manager artistique
- Barbieux Edith, Artiste
- Brogniez Jean-Marc, Ecrivain
- De Poortere Marleen, Citoyenne
- Flamme Ingrid, Citoyenne solidaire
- Ghuisoland Alfred, Citoyen
- Huens Catherine, Citoyenne
- Planus Dominique, Traductrice
- Salazar Ivan, Hispano Belge
- Cardinal Valérie, Fonctionnaire, SPF Finances et Justice
- Vanden Berghe Valérie, Communauté française, Communauté française
- Cauwe Lucie, Journaliste, Indépendante
- Fraeys Judith, Citoyenne
- CARLIER Sophie, citoyenne
- DENONCIN Hugues
- DIONKRE Hélène
- Grenier Arnaud, Etudiant
- COUTURIAUX Marie-Claire, 
- COUTURIAUX Solange, 
- DELSAUT Anne-Marie, Citoyenne
- DEPAS Marie-Claire, simple citoyenne du monde
- SCANU Lucio, Représentant de la majorité silencieuse
- WAUTHY Bernard, Citoyen du monde
- De Potesta de Waleffe Réginald