9 mars

Fin décembre 2013, Silvia travaillait sous article 60 comme artiste quand elle a reçu son ordre de quitter le territoire. Depuis, elle n’a plus le droit de travailler. Elle a donc décidé d’agir, en proposant son spectacle à l’Eglise du Béguinage occupée depuis des mois par des Afghans sans-papiers.

Plusieurs mois déjà que le combat mené par les Afghans contre leur renvoi dans un pays en guerre fait la une dans la presse.

Plusieurs mois aussi que les médias évoquent des cas d’expulsion d’Européens qui représenteraient une « charge déraisonnable » pour la sécurité sociale belge, sur base légale d’une Directive européenne de 2004[1], relative au droit des citoyens de l'Union et des membres de leurs familles de circuler et de séjourner librement sur le territoire des États membres.

Certes, la situation de l’Afghanistan n’est pas comparable à celle de pays européens, de la Roumanie à la France, en passant par l’Espagne ou l’Italie. Quand Maggie De Block, soutenue par le gouvernement belge, renvoie des Afghans dans leur pays, ils risquent la mort. Quand elle renvoie des Européens dans leur pays, ceux-ci voient leur vie basculer du jour au lendemain… Sans parler des Roms, également citoyens européens qui, renvoyés en Roumanie ou en Bulgarie,  sont victimes de racisme et de discrimination sans mesure dans leur pays d’origine.  

En 2013, 46 Afghans ont été expulsés de Belgique, c’est trois fois plus qu’en 2012. Parmi eux, Aref, qui s’est fait tuer quelques mois après son retour à Kaboul… Depuis le début de leur mouvement collectif il y a maintenant presque 6 mois, les expulsions continuent, ainsi que les arrestations et détentions en centre fermé. Et les demandes qui ont été réintroduites n’ont donné aucun résultat positif jusqu’à aujourd’hui.

En 2010, 343 Européens ont reçu un ordre de quitter le territoire. En 2013, ils étaient 2.712, c’est-à-dire presque huit fois plus en trois ans ! Parmi eux, des employés qui sont tombés malades, des personnes retraitées, des artistes, des chômeurs, des personnes engagées sous article 60 ou encore des personnes émargeant au CPAS plusieurs années auparavant et qui travaillent depuis….

Décembre 2011, Maggie De Block devient Secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, à l'Intégration sociale et à la Lutte contre la pauvreté, ajointe à la Ministre de la Justice Annemie Turtelboom. Auparavant, l’Intégration sociale et la Lutte contre la pauvreté relevaient d’un SPP à part entière, adjoint au Ministère des Affaires sociales et de la Santé publique… Maintenant, l’ONEM et le SPP Intégration sociale transmettent les données concernant respectivement des chômeurs et des personnes émargeant au CPAS à l’Office des Etrangers via la Banque Carrefour de la Sécurité Sociale (BCSS).

La lutte contre la Pauvreté et l’Intégration sociale auraient-elle tendance à  se transformer en lutte contre les « pauvres » dans ces situations ?

C’est ce qui s’est passé pour Silvia. Depuis le début, elle défend la lutte des Afghans. Aujourd’hui, elle a décidé, à travers son travail en tant qu’artiste, de les soutenir en proposant son spectacle à l’Eglise du Béguinage.

Pour dénoncer les politiques de Maggie De Block soutenues par l’ensemble du gouvernement belge, dans ce qu’elles ont de plus aberrant, inhumain et arbitraire, dans un contexte de campagne électorale.

Pour pointer du doigt la Belgique qui ne considère pas le statut de réfugié de la Convention de Genève dans le cas des Afghans.

Pour fustiger la Belgique dans son interprétation de la « charge déraisonnable », aliénant le droit de libre circulation des personnes, une des bases essentielles de la création de l’Union européenne.

Pour dire non à toutes les expulsions ! Pour dire oui à la solidarité et à la justice !

Infos pratiques

« Cabaret Ritalia joue chez les Afghans contre toutes les expulsions »

Dimanche 9 mars à l’Eglise du Béguinage, place du Béguinage, 1000 Bruxelles

17h00 : projection du film « Du déni au délit de solidarité », de Bruxelles laïque, et table-ronde

18h00 : spectacle « Ritalia mon amour », par Maria Mazzotta, Silvia Guerra et Marianna Melis

Contact presse : Oscar Flores – 0496 40 33 09

Page Facebook de l'événement.

En collaboration avec la CRER, le Collectif des Afghans, le Comité de soutien aux Afghans et la Comune del Belgio