Madame De Block, soutenue par le gouvernement, déclare publiquement que Kaboul est une ville sûre. Or, ce vendredi 17 janvier soir, les talibans ont revendiqué un attentat suivi d’une fusillade faisant 21 morts. Cette attaque a eu lieu dans un restaurant du quartier de Wazir Akbhar Kham. Celui-ci abrite les sièges des grandes associations internationales comme la Croix-Rouge ainsi que l’ambassade de Belgique. Il est fréquenté par l’élite afghane, les expatriés et les coopérants. Attaquer une des zones les plus sécurisées de Kaboul n’est pas anodin. C’est un signe de la détérioration de la sécurité dans la capitale afghane, pour les nationaux et les internationaux qui la fréquentent.

Ces faits avérés contredisent la pertinence de la stratégie suivie par Madame De Block et son administration. Dirk Van den Bulck, commissaire général aux réfugiés et aux apatrides, dans sa « Carte blanche » diffusée dans « La Libre  Belgique" le 15 janvier 2014, persistait et signait dans ses allégations mensongères que renvoyer desdemandeurs d’asile à Kaboul ne représentait pas un réel danger pour leur vie : « Dans d’autres régions, dont Kaboul, j’estime que les civils ne courent pas un risque réel d’être victimes d’une violence aveugle ».

Etant donné les circonstances dramatiques de l’attentat de vendredi, la dégradation de la sécurité et le risque encouru par TOUS, le Comité de soutien et le Collectif des Afghans réitèrent, une fois de plus, leurs revendications :

- Un moratoire contre les expulsions en Afghanistan
- Un permis de séjour pour l’ensemble des ressortissants afghans présents sur le territoire belge
- Une enquête indépendante sur la situation en Afghanistan
- Une révision de la politique migratoire belge
- La libération des camarades afghans détenus en centres fermés.

Enfin, au regard des différents éléments en notre possession, nous estimons que le gouvernement belge portera l’entière responsabilité en cas de persécution, de violence ou de tout autre risque encouru par les demandeurs d’asile renvoyés en Afghanistan. Et nous ajoutons une revendication aux précédentes :

- Le retour en Belgique des Afghans expulsés

Contacts presse :
Samir : Porte-parole du Collectif des Afghans : 0486913510
Oscar : Porte-parole du Comité de soutien aux Afghans : 0496403309