On l'appelle l'Office des étrangers, mais il faudrait le rebaptiser l'Office des expulsions. Car voilà l'idée fixe de ses fonctionnaires: arrêter et expulser tout ce qui bouge et n'a pas les "bons" papiers. Et si cette personne est en Belgique depuis 14 ans et est un entrepreneur à succès, tant pis. C'est ainsi que Juvenal Clavero, chilien, est détenu depuis un mois avec sa femme au centre fermé 127bis et risque d'être expulsé demain. En 2011 Juvenal a crée avec un associé une ferronnerie d'art très appréciée. Sa demande de régularisation a été rejetée: selon l'OE, Juvenal ne serait pas assez "intégré". Il suffit de l'écouter témoigner depuis son lieu de détention pour comprendre que c'est un mensonge grossier. Mais peut-être que Maggie De Block et ses fonctionnaires n'ont pas encore eu le temps de regarder ce reportage?

Une pétition a été lancée pour soutenir Juvenal et sa femme: vous pouvez la signer ici. Une page de soutien sur Facebook a également été crée.Vous pouvez enfin envoyer la lettre ci-dessous aux autorités (in)compétentes.

Merci pour Juvenal!

 

------

Monsieur Elio Di Rupo, Premier ministre: info@premier.fed.be

Madame Joëlle Milquet, Vice-Première ministre et Ministre de l’Intérieur: milquet@lecdh.be / milquet@milquet.belgium.be

Madame Maggie De Block, Secrétaire d’Etat à l’Asile, à l’Immigration et à l’Intégration sociale, adjointe à la Ministre de la Justice: info@fedasil.be / info.maggiedeblock@ibz.fgov.be

Monsieur Freddy Roosemont, Directeur de l’Office des Etrangers: helpdesk.dvzoe@dofi.fgov.be 

 

Madame, Monsieur, 

Je viens d'apprendre par un article paru sur le site de la RTBF qu'un Chilien, intégré en Belgique au point d'y avoir créé une petite société, est menacé d'expulsion et se trouve, de ce fait, enfermé au centre 127 bis.

L'article nous informe pourtant qu' «avant même d'obtenir la réponse de l'Office des étrangers, il a créé avec un associé une entreprise de ferronnerie d'art. Les affaires marchaient plutôt bien : 250 000 euros de rentrées en 2012. L'entreprise a même accueilli un stagiaire du Forem cet été.» 

Avec un CV pareil, en quoi Monsieur Juvénal n'est-il «pas intégré» ? Sur quel argument se fonde l'Office des étrangers pour rendre cette décision ? 

Incompréhensible et aberrante, elle soulève en tout cas l'indignation quasiment unanime des réseaux sociaux. Je vous invite à découvrir la page Facebook de RTBF Info où la nouvelle est abondamment commentée. 

Veuillez noter aussi que l'article paru sur le site de la RTBF a été partagé près de 700 fois en l'espace d'une demi-journée... De quoi juger de l'effet désastreux produit par cet arrêté d'expulsion sur l'opinion publique.

S'il fallait recourir à une pétition ou à des actions, pour infléchir cette décision, de nombreuses personnes seraient disposées à y participer et à en informer la presse.

En espérant que ce dossier s'orientera vers un dénouement digne d'un pays démocratique, évolué et respectueux des Droits de l'Homme, je vous prie d'agréer, Madame la Ministre, l'expression de mes salutations les plus cordiales.

XXX

Citoyen(ne)

(Lettre rédigée par Isabelle Marchal)