Un sans papiers est DECEDE dans un centre ouvert FEDASIL

CRER - Coordination pour la régularisation et la libre circulation

Mai 2007

Une nouvelle étape vient d'être franchie dans le désespoir des sans papiers en Belgique : Mr. YOUSSEF TITALI, demandeur d'asile algérien, résident du centre ouvert "FEDASIL" de Florenne, a été trouvé MORT jeudi soir. Il avait « disparu » trois jours plutôt. C’est quand certains se sont inquiétés, qu’on l'a retrouvé mort dans une chambre qui n’était pas la sienne, décédé depuis plusieurs jours. D’après les renseignements reçus de certains résidents et des membres du personnel ce monsieur n’allait pas bien du tout au niveau psychologique et avait besoin de soins depuis bien longtemps. D’après certaines sources (non confirmées actuellement) ce décès, serait considéré comme mort naturelle par les experts ???

Un autre demandeur d'asile, du même centre FEDASIL, Mr. Mounir Nasri, Tunisien,  ne sachant plus quoi faire pour trouver une issue à sa situation  est monté sur la Bourse de Bruxelles et a tenté de se donner la mort avec un couteau, plusieurs coupures l'ont blessé. Le Bourgmestre de Bruxelles Monsieur Thielemans l'a convaincu de descendre et il a été conduit à l'hôpital Brugman.

CONDITIONS DE VIE DANS LES CENTRES OUVERTS FEDASIL.

Depuis déjà plusieurs mois nous récoltons des témoignages inquiétants sur les conditions de vie dans les centres ouverts FEDASIL.

Le résidant n’y est plus considéré, pas respecté et aucun dialogue n’est possible avec la direction ou le personnel.

- Un nouveau Règlement a été conçu pour les résidents du Petit Château e.a., beaucoup plus sévère avec des sanctions répressives très importantes. A noter que dans ce règlement aucune possibilité de recours n’est mentionné.

Un tableau des sanctions très détaillé est par contre rédigé (8 pages)  Les sanctions ne sont que rarement motivées.

- Des contrôles se font très régulièrement dans les chambres sans aucuns respect de la personne, fouilles dans les armoires, dans les effets personnels. Les résidants ainsi que le personnel en sont choqués et traumatisés.

- L’accompagnement médical est des plus précaire. Un recours au tribunal du travail est possible dans les trois mois( !!!!), mais sans accompagnement possible par le personnel du centre.

- Une partie du personnel se plaint aussi des conditions de vie dans les centres  et de leur difficulté à continuer à travailler dans ces conditions. Aucun des membres de ce personnel ne désire actuellement dénoncer ces conditions publiquement, de peur des sanctions qu’ils pourraient subir.

Des cas de désordre psychologique avec de fréquentes tentatives de suicide sont mentionnées dans nombres de centres.

MINISTRE DE « L’INTEGRATION SOCIALE »

Cette politique répressive, est gérée par le ministre de l'intégration sociale Christian Dupont, responsable de FEDASIL, (administration chargée de l'accueil des demandeurs d'asile et des centres ouverts), et est à l’image de tout le système répressif actuel de la politique d’immigration de notre gouvernement :  rafles (dernière en date : 22 ressortissants de l’Inde arrêtés à Schaerbeek puis libérés avec un Ordre de Quitter le Territoire !!!) ,  descentes de police chez les gens aux petites heures pendant qu'ils dorment,  conditions de vie de plus en plus difficile dans les centres fermés /ouverts  et méthode d'expulsions de plus en plus violentes.

Cette politique, crée la panique dans les couches sociales sans papiers et conduit à un climat d’angoisse et de souffrance énorme, à des déséquilibres psychologiques graves.

Nous exigeons une enquête publique et sérieuse sur la mort de Monsieur TITALI.

Nous exigeons que notre gouvernement interroge le Ministre Dupont sur les conditions de vie, les règlements internes dans les centres ouverts

Nous exigeons la fermeture des centres fermés (manifestation le 3 juin au 127 bis à Steenokkerzeel) http://www.cemab.be/news/2007/05/3877.php