LES AFGHANS ONT GAGNE !!!

CRER - Coordination pour la régularisation et la libre circulation

Samedi 7 avril 2007

.

Dix sept Afghans, des 150 qui ont reçu un ordre de quitter le territoire, ont fait une grève de la faim de 32 jours pour réclamer le droit pour tous de vivre dignement dans notre pays. Ils ne peuvent pas rentrer chez eux et devraient continuer à vivre chez nous dans la violence politique et sociale de la clandestinité, puisque le Ministre de l'intérieur PATRICK DEWAEL et son administration prétendent  qu’en Afghanistan il n y a que peu de conflits,  refusaient de leur accorder la protection subsidiaire.

.

Après 32 jours de grève de la faim, ils ont obtenu :

.

- Le réexamen de toutes les décisions de protection subsidiaire pour tous, Afghans et les autres

- La recevabilité d’une nouvelle demande d’asile pour tous les Afghans

.

La CRER félicite et remercie les Afghans, les avocats et le comité de soutien pour leur combat courageux partagé avec notre coordination depuis un mois. Grâce à cette action un espoir renaît pour une frange de demandeurs d’asile qui devraient bénéficier de cette protection subsidiaire. Nous devons néanmoins rester vigilants sur la suite donnée pas l’office des étrangers dans ces dossiers.

.

Nous trouvons inadmissible que des actions extrêmes, mettant des vies en danger, doivent être entamées pour que la loi soit appliquée.

.

Nous tenons pour responsable tout le gouvernement (VLD, MR, PS, Spa) du non-respect du droit et des lois et exigeons des sanctions à l’égard de PATRICK DEWAEL et son sinistre directeur de l'Office des Etrangers, Monsieur ROOSEMONT.

Beaucoup de sans papiers et certains de leurs soutiens attendent impatiemment UNE régularisation par le nouveau gouvernement après les élections fédérales, suite aux diverses promesses préélectorales de certains partis politiques.

.

Mais il ne faut pas se leurrer !!

.

La mise en place de l’Europe Forteresse avec des moyens considérables à l'extérieur des frontières, la chasse aux migrants à l'intérieur des états, la criminalisation des etrangers et les augmentations du nombre de "CAMPS" pour les entasser, est devenue la tendance politique européenne.

Les gouvernements européens ont décidé de se "protéger" des migrants et les présentent comme LE DANGER .

La Belgique applique cette politique à la lettre et y met tous les moyens !!

.

Le gouvernement ne peut qu’accorder éventuellement, lors de la prochaine législature, une régularisation restreinte des sans papiers, basée sur des critères économiques, restant fidèles aux principes capitalistes de cette Europe Forteresse.

.

Pour une majorité des sans papiers il n'y aura pas de solution.

.

La pratique nous démontre que le seul moyen de se faire entendre sont les mobilisations, les actions parfois dures. Nous appelons tous les sans papiers et leurs soutiens à passer à l’action pour obtenir des régularisations et de rester solidaires de toutes les actions, même locales.

Nous devons constater un manque de solidarité et un immobilisme inquiétant de certaines associations de sans papiers et de certains soutiens.

A Bruxelles ni l’UDEP, ni l’assemblée des voisins, qui se présente comme principal soutien des sans papiers, ne se sont manifestés pendant les 32 jours de grève de la faim  des Afghans et de leur avocate Selma Benkhelifa. ...

Et pourtant le seul moyen pour obtenir un changement de la politique de notre gouvernement est la solidarité et l’action unitaire des sans papiers, citoyens, militants, syndicalistes !!!

.

La CRER continuera à soutenir toute action, toute mobilisation pour la régularisation de tous les sans papiers, pour la liberté de circulation des personnes et contre la chasse aux migrants dans toute l’Europe.