Jour J pour les sans-papiers

VIDEO :  windows media at 21.3 mebibytes

Ce samedi 25 février a eu lieu une manifestation nationale pour la régularisation de tous les sans papiers à Bruxelles! Depuis un an, le mouvement des sans papiers ne cesse de grandir, un an cela correspond aussi au moment de la creation de l'UDEP (Union de DEfense des sans Papier).

L'Udep s'est créé en suivant l'exemple de ces grands frères francais qui eux sont déjà organisés en mouvement depuis plus ou moins 10 ans (certains d'entre eux étaient d'ailleurs présents ce samedi).
On peut dire que le mouvement grandit parce que l'on constate que les manifestations sont de plus en plus importantes. 2500 personnes pour la commémoration de l'assassinat de Sémira Adamu en septembre, 2500 personnes en janvier à Vottem, 5000 personnes à la mi-février à Anvers et ce samedi 10 000 personnes à Bruxelles.

25_manif_gare_de_midi

Une partie des manifestants s'opposent aussi tout simplement à la politique belge en matière d'asile. Cette politique qui ne respecte pas les droits humains, qui plonge plus ou moins150 000 personnes dans la peur et qui empêche ces personnes d'avoir une vie décente.

En parlant de cette politique belge, il semble contradictoire de voir des partis de la majorité (PS, CDH, SPA-SPIRIT) manifester pour la régularisation et contre la politique belge actuelle en matière d'asile. Il semble clair qu'ils ont les cartes en main pour que les choses changent. S'ils avaient réelement la volonté de changer la situation des sans papiers, ça ferait longtemps que ce serait fait... Alors ne devraient-ils pas arrêter leur hypocrisie!

Les sans papiers vivent en Belgique dans la peur permanente d'être arrêté, ils risquent à tout moment de se faire contrôler ou de se faire rafler par la police et ensuite de se faire enfermer dans un centre fermé et expulser.
Les contrôles se sont grandement intensifiés ces dernières semaines, avec des contrôles dans les métros, trains,...Pourrait-on voir dans ces contrôles une méthode pour faire diminuer le mouvement en faisant peur aux sans papiers? Comme l'ont laissé sentir certaines arrestations et l'expulsion de personnes faisant partie de l'UDEP.
M.le ministre Dewael a voulu, par ailleurs, aussi faire peur aux personnes qui aident et soutiennent les sans papiers, en rappelant l'article de la loi qui criminalise l'aide au sans papiers en faisant passer les gens qui agissent par solidarité, pour destrafiquants d'êtres humains.
Tout cela pour déstabiliser le mouvement qui semble dérangeant pour certains...
En tous les cas, le succès de cette manifestation montre que l'opinion publique belge commence à bouger autour de la question des sans-papiers.

CEMAB

25_manif_office

25_manif

25_manif_11